Voyage : 10 trucs que j’adore en Australie

L’Australie procure un dépaysement plutôt appréciable quand on a jamais voyagé très loin. C’est le moment pour moi de vous présenter ces choses que j’adore en Australie…

10 trucs que j’adore en Australie : les animaux d’Australie

Il y a, bien sûr, l’incontournable kangourou, mais aussi le cacatoès à huppe jaune, l’équivalent de notre pigeon national ou le python diamant, et le black snake, serpent venimeux qu’il vaut mieux croiser de loin.

Pour l’anecdote, j’ai travaillé dans un camping où une python diamant, nommée Monty, avait ses habitudes.

Elle aimait par exemple dormir sous le toit des sanitaires, à l’abri des humains. Cela pouvait durer des jours avant qu’elle ne se décide à se balader dans le camping. Elle était inoffensive et les campeurs étaient prévenus de sa présence sur les lieux.

Avec une copine backpackeuse, on s’est, en effet, très vite habituées à faire le ménage dans les sanitaires le matin, tandis que Monty roupillait sous le toit.

Australie : Monty, un python diamant pas comme les autres

Monty la discrète : j’aime faire la sieste sous le toit des sanitaires, quoi de plus normal ?

Autre rencontre dépaysante, en dehors des koalas hélas amochés par des voitures et soignés dans des hôpitaux pour koalas, des dauphins ou baleines aperçus au loin, dans la mer.

Cacatoès, kangourous, koalas, baleines, ils font partie des animaux les plus marquants qu’il m’ait été donné de croiser durant un voyage.

10 trucs que j’adore en Australie : rencontrer des Australiens inspirants

J’ai beaucoup aimé les Australiens que j’ai côtoyés, durant les quelques semaines où j’ai travaillé dans un camping.

Ils étaient relax, cools, ils ne se prenaient pas la tête avec des bêtises et vivaient au jour le jour. Avec eux, il n’y avait jamais de problèmes, mais que des solutions. Ils te font confiance. J’ai beaucoup aimé leur honnêteté et leur humour pince-sans-rire.

J’ai ensuite rencontré, dans les Blue Mountains, des Australiens passionnants. On m’avait dit : “Tu verras, ils sont super cools les Australiens, mais inutile d’espérer avoir des discussions poussées (politique, psychologie, etc.) avec eux .”

Dans mon cas, ça s’est avéré faux. J’ai eu des conversations très enrichissantes avec des Australiens. On a refait le monde pendant des heures, en randonnée, à l’auberge, et à Sydney où notre petit groupe de copains s’était réunis.

Mes 10 trucs préférés en Australie : les gens des 4 coins du monde

Allemands, chinois, néo-zélandais, finlandais. Au pays des kangourous, j’ai rencontré beaucoup de monde. Autant de récits échangés sur nos pays respectifs et projets de voyage ! Comme c’est bon le brassage des cultures !

Mes 10 trucs préférés en OZ : the Way of Life

Qu’est-ce que j’ai apprécié la douceur de la vie, là-bas. Le fait d’être sur un continent relativement éloigné du reste du monde. Ce n’est pas une question que l’on se pose lorsqu’on est Européen !

L’Australie et l’apprentissage du surf

J’ai appris à surfer dans un lieu de rêve : une plage immense, peu fréquentée, attenante au camping où je travaillais. Je n’étais pas la plus assidue (certains allaient surfer à 6 h 30 le matin), mais j’ai bénéficié de cours gratuits donnés par les autres backpackers ! Priceless!

Le plaisir de visiter les grandes villes d’Australie

J’ai adoré découvrir les jardins botaniques australiens, où il fait bon de se poser, après une longue promenade à travers la ville. Il est tout aussi agréable et dépaysant, en tant que Français, de trouver des toilettes publiques propres, partout où l’on passe !

Un autre grand plaisir des villes australiennes et néo-zélandaises, c’est la tranquillité expérimentée dans la rue. Personne ne vous importune ou ne vous reluque, de façon malsaine, comme en Europe. On se sent en sécurité. Les garçons sont galants (et ils font tous du surf).

Villes et plages australiennes : barbecues gratuits partout

J’ai beaucoup aimé le fait que l’on trouve des barbecues gratuits partout.

Que ce soit dans les parcs ou près des plages, on trouve des barbecues qui sont toujours en bon état. Ce n’est pas en France que l’on prend autant soin des équipements collectifs !

10 trucs que j’adore en Australie : l’amour du bon café

Starbucks (source en anglais) s’est cassé la figure, en Australie ! Ah ah ah ! Bien fait. Pourquoi ? Parce que les Australiens sont plutôt gourmets 🙂 !

La culture du bon café est trop ancrée en Australie. La multinationale Starbucks a ouvert 84 cafés et a dû en fermer 60 !

Je n’ai rien de personnel contre Starbucks mais ça fait toujours plaisir de savoir que des chaînes impersonnelles qui vendent du sucre et du gras, et des gobelets non recyclables (!) sont obligées de mettre la clé sous la porte, par manque de clientèle.

L’Australie et le chocolat Tim-Tam

Ces petits gâteaux au chocolat sucré n’ont rien d’exceptionnel, mais ils sont si bons ! On aspire sa tasse de thé ou de café à travers le biscuit. Huuuum !

10 trucs que j’adore en Australie : boire du Chai Latte

J’ai découvert le Chai Latte en Australie et je l’ai adopté ! J’aimais bien m’en payer un, lors de mes promenades en ville.

Quelques déceptions en Australie

La laideur des petites villes

J’ai été très surprise par la laideur de nombreuses petites villes qui relèvent plus de zones commerciales sans intérêt que de véritables villes où l’on peut flâner. C’est très bizarre lorsqu’on est une Européenne naïve et que l’on cherche un centre-ville digne de ce nom.

Les Français râleurs et malhonnêtes

J’ai eu franchement honte de certains Français croisés en Australie.

Déjà que notre réputation dans le monde n’est pas terrible, certains ne relèvent vraiment pas le niveau. Pour la petite histoire, je discutais un soir, dans une auberge, avec un jeune couple de Parisiens, fraîchement embauchés en HelpX.

Non contents de râler toute la soirée sur tout et rien, ils se sont littéralement enfuis au milieu de la nuit, sans prévenir personne.

Le réseau téléphoniqueL

Le réseau téléphonique couvre seulement une petite partie de l’Australie.

Je n’en revenais pas du manque de modernité, de leurs forfaits et de la couverture limitée du réseau ! Ce n’est pas très pratique quand on est une simple backpacker de passage…

Sissi

Voyager curieux, c'est tout un programme. Ceci est un blog fou de voyages, qui explore le monde, ses cultures et bizarreries. Bavard, très curieux, et un peu foutraque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :