Venise Pas Cher : Visiter la Sérenissime Sans se Ruiner

Vous souhaitez visiter Venise pour pas cher, le temps de son carnaval ou bien l’été, en touriste ? Comment trouver de bons plans pour dormir sur place et bien manger sans se ruiner ? Quand on recherche le confort à petit prix à Venise, tout en évitant les arnaques et déceptions, mieux vaut bien préparer ses différents postes de dépense en avance (parking, logement, repas) !

Venise pas cher : où trouver un parking abordable ?

Venise pas cher

Venise pas cher

Nous étions très optimistes et avions décidé que nous trouverions de petites rues désertes, pour garer notre voiture à Mestre. Nous prendrions ensuite le train pour Venise, à 10 kilomètres de là. Problème : aucun emplacement de libre, nulle part.

Parkings relais gratuits

Mestre et Venise ont depuis développé des parkings relais gratuits ! Ils sont un peu excentrés, mais bien desservis par les réseaux de transports en commun. De plus, vous pouvez y laisser votre véhicule pour une longue durée.

Seul bémol : vous ne pouvez pas réserver une place de parking en ligne et ces parkings ne sont pas surveillés. Donc, ayez le réflexe de ne rien laisser traîner dans votre voiture avant de la quitter.

Vous pouvez sinon payer un ticket à la journée (environ 15 euros) dans le parking SABA, proche de la gare de Mestre. Vous pourrez ensuite prendre le train jusqu’à Santa Lucia, à Venise. 10 minutes de train et 1,30 € par passager.

Si vous préférez vous garer à l’entrée de Venise, les parkings Piazzale Roma et Tronchetto vous coûteront 20 euros ou plus pour 24 h !

Venise pas cher : auberges de jeunesse à Mestre

L’auberge de jeunesse Anda Venice Hotel se situe tout près de la gare de Mestre et elle ravira les plus petits budgets (17 euros la nuit, minimum. Ouiii on est loin des 12 euros la nuit d’auberge à Dublin.

Un peu plus loin se situe le Wombats Hostel Venice, une autre auberge de jeunesse. En effet, en Italie, les auberges de jeunesse coûtent un peu plus cher qu’en France.

Dans ces deux auberges, vous pouvez avoir un lit, pour environ 17 euros par nuit. Elles présentent l’avantage d’avoir des locaux neufs et modernes, le WIFI gratuit ainsi que des casiers individuels, sous clé, dans les chambres.

Quelques années en arrière, ces deux auberges n’existaient pas et nous ne trouvions rien de bon marché pour nous loger à proximité de Venise, avec mon copain de l’époque, . Nous avions fini par dénicher sur Internet, au milieu des annonces d’affittacamere (chambres à louer), une “auberge de jeunesse”. Cette auberge avait plein de bons commentaires, mais pas de photos !

Anecdote : il était une fois l’auberge de jeunesse qui était un appartement

En arrivant dans la rue de “l’auberge”, il n’y avait pas d’auberge ! Que des immeubles !

J’appelais le gérant (en italien, s’il vous plaît) de l’auberge fantôme, sur le numéro indiqué par booking.com, pour lui demander où nous étions censés aller. “Attendez-moi devant le grand immeuble gris, j’arrive dans 5 minutes” me répondit-il. Gloups ! Mon copain gara la voiture et nous attendîmes l’aubergiste, devant l’immeuble, peu convaincus.

Un drôle d’huluberlu nous rejoignit bientôt, les yeux fiévreux et tout emmêlés. Qui était-il ? D’où venait-il ?

Quand tu croises des gens comme ça en auberge de jeunesse… tayot !

Peu de temps après vint à nous un petit homme chauve, avec des lunettes de soleil. Il m’expliqua en italien (oui, je parle italien), qu’il allait nous conduire jusqu’à “l’auberge”. À ma grande surprise, il se tourna vers l’huluberlu drogué et l’invita à se joindre à nous, dans l’immeuble. Re-gloups.

Je ne suis pas masochiste pour un sou, mais je dis à mon copain de l’époque : “suivons-les”. Oui. Nous prîmes l’ascenseur avec l’aubergiste chauve caché derrière ses lunettes et le jeune homme drogué. Nous nous arrêtames au quatrième étage. “L’auberge” était en fait un grand appartement un peu sombre. La décoration était assez spéciale. Trèèèès spéciale. Antique.

Venezia : étrange auberge de jeunesse à Mestre

Une étrange auberge de jeunesse

Dans l’entrée, un bureau plein de fouillis. Le son d’une TV, plus loin, dans le salon. Le jeune homme drogué disparut bien vite, englouti par l’immensité de l’appartement. Nous n’osâmes pas repartir mon compagnon et moi. L’un d’entre nous glissa sans doute un “Oh puis zut, les commentaires sur Booking sont bons”.

C’est ainsi que nous logeâmes dans une indescriptible auberge, qui tenait plus du repère de mafieux drogués que de la bande de backpackers sympas ! Tout se passa très bien : notre chambre fermait à clé, les lieux étaient propres et un petit-déjeuner était servi le matin. Cependant, la décision fut prise de ne jamais y retourner.

Dormir à Venise pour pas cher : réserver une chambre dans le quartier Castello

Si vous tenez absolument à dormir à Venise et que vous n’avez pas peur de marcher, choisissez donc le quartier Castello. On y trouve quelques hébergements économiques (Hotel Rio, Il Lato Azzurro, Nuova Locanda Belvedere…).

Carte des quartiers de Venise : c'est plus pratique !

Carte des quartiers de Venise : c’est plus pratique !

Manger pas cher à Venise

Quand la faim se fait sentir, à midi, on cherche où manger la pasta senza spendere troppo, per favore  (sans dépenser trop, s’il vous plaît) !

Grignotage de pizzas à Venise

Voir la vie à travers une pizza…

Voici un restaurant qui devrait faire l’affaire.

Le délicieux (et peu cher) Cavatappi. On y trouve des plats authentiques à moins de 10 euros !

Adresse : Campo della Guerra, entre les quartiers San Marco et Castello.

Nos estomacs avides ont cédé bien vite à de délicieux plats.

Attrayante pasta e piselli, c’est-à-dire des pâtes et petits pois, mais de façon bien plus élaboré et délicieuse qu’un simple mélange de pâtes et petits pois pour l’un. Pour l’autre, ce fut Spaghetti alle vongole (spaghetti aux coques).

Repas exquis à Venise

Venise, une ville à visiter et à revisiter…(avant la montée définitive des eaux).

Après manger, continuez à déambuler dans les rues colorées et animées de la Sérenissime.

La capitale de la Vénétie se visite aisément sans payer pour entrer dans tous les bâtiments. Perdez-vous dans ses quartiers, les plus connus pour commencer (Santa Croce, San Marco), puis les plus tranquilles (Cannaregio, Castello, Dorsoduro) !

S’il vous reste un peu d’argent, ne manquez pas les merveilleuses îles vénitiennes, Burano/Mazzorbo et Torcello ! Allez admirer le travail des souffleurs de verre sur l’île de Murano.

Trouver une réplique de Venise ?

Vous en avez marre de la foule et vous souhaiteriez visiter une mini-Venise ?

Foncez à cinquante kilomètres de Venise, à Chioggia ! La ville est constituée elle aussi d’un ensemble de petites îles reliées par des ponts. Des palais élégants se dressent le long des canaux ainsi que des barques… bref, c’est tout Venise !

Chioggia, la parfaite réplique de Venise

Chioggia, la parfaite réplique de Venise

Et vous, êtes-vous déjà allé à Venise ? Combien de fois y retournerez-vous ?

Sissi

Voyager curieux, c'est tout un programme. Ceci est un blog fou de voyages, qui explore le monde, ses cultures et bizarreries. Bavard, très curieux, et un peu foutraque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :