Réseaux sociaux, gare à l’espionnage !

Je viens parler ici d’un nouveau comportement lâche, malsain et stérile. S’adonner à l’espionnage de son ex, de son/sa conjoint.e, ou des autres, en ligne et via le téléphone portable.

Facebook a introduit une étape supplémentaire dans le processus qui vous encourage à vous intéresser à quelqu’un. Le réseau vous donne la possibilité de vous renseigner sur les goûts et les couleurs de la personne qui vous attire. Pourvu que vous ayez quelques amis en commun ou que l’autre personne publie publiquement, vous pouvez tout savoir d’elle, discrètement. Le temps d’un surf sur la toile.

Variante plus étrange lorsqu’on est moins timide mais qu’on hésite : demander à la personne qui vous plaît son Facebook, pour aller voir si son profil colle avec le vôtre. Éventuellement l’ajouter et lui laisser des “likes”. Pouah ! Mais que vient donc faire une plateforme virtuelle au milieu des prémices d’une relation amoureuse ?

Espionnage en ligne entre amoureux

Qu’il s’agisse de ce réseau ou d’un autre, on peut aussi à présent se rendre jaloux entre amoureux, ou pire encore accroître une jalousie déjà exagérée, en perdant du temps à s’interroger sur des “likes”, des messages échangés sur le célèbre réseau social avec d’autres personnes. Si cela ne vous suffit pas, vous pouvez même regarder ses messages, dans son dos, sur son téléphone portable.

L’espionnage en ligne est incroyablement aisé, de l’aveu de beaucoup. Le tout à l’égo auquel nous ont poussé toutes ces plateformes, ces vitrines du Moi nous fait perdre…beaucoup de temps et d’intimité ! Alors prenons garde à ce que nous laissons derrière nous sur la toile. Ah ces albums photo où vous avez été tagué.e à la sauvette d’année en année…

Nothing to Hide

En menant bien l’enquête, pour l’avoir pratiqué, il y a longtemps, on peut en apprendre beaucoup sur quelqu’un via Internet. Centres d’intérêt, environnement amical/affectif, albums photo. Facebook, copain d’avant, réseaux socio-professionnels, pseudo malencontreusement associé une fois à son propre nom, et la chasse aux informations peut commencer ! Pour l’amoureux éconduit, le recruteur qui s’ennuie comme pour Gertrude, la nouvelle copine d’Alphonse, qui dévoile le roman de sa vie en ligne. 
Comme le petit Poucet semant ses cailloux !

Facebook vous pousse au vice

L’être humain est fainéant et les plateformes en ligne savent que beaucoup d’entre nous ne résisteront pas au plaisir du scroll infini. Faire défiler et défiler le fil des actualités de ses contacts, jusqu’à plus soif. La saveur de l’ennui, la satisfaction immédiate de voir de nouveaux contenus apparaître. Seulement, lorsqu’il s’agit de la vie des autres, et que malgré vous vous comparez leur “vitrine” à la vôtre, la déprime peut vite remplacer l’ennui. Mais alors que faire ? Utiliser les réseaux sociaux à votre profit ! Comment  ? C’est ici !

Sissi Piriou

Ceci est un blog de voyage, qui parle aussi d'écologie, de féminisme, de politique et de geekeries (réseaux sociaux principalement). Bavard et curieux, un peu foutraque on s'intéresse ici aussi au monde du travail (Gertrude Prout) ainsi qu'au développement personnel. Insatiable d'actualités et autres réflexions un peu allumées. Ma devise : ne prenez pas la vie trop au sérieux car de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. CARDAMOME dit :

    je suis tombée la dedans ausi, autrefois. tu le décris si bien, c’est quelque chose de pathétique, qui te bouffe j’ai même joué à espionner, à filer, …metro etc… (pas facile entre nous!) bref, terminé tout ça, la jalousie rend fou, et le désir d’en savoir plus qui ne veut être communiqué spontanéménent n’est rassasié que d’une façon artificielle qui laise un gout amère, de culpabilité, et d’instabilité, un gout de dégoût aujourd’hui, longtermps après, la maturité aidant…m’a fait comprndre d’autres moyens de communiquer et de laisser dire, laisser venir ou non les confidences et de me contenter de ce qui est livré, surement de bien meilleure qualité que ce qui est dérobé sous l’influence de pensées parasites et perciciause   tu as de bien jolies articles et des réflexions que je reviendrai lire; je suis allée un peu en arrière et vraiment…beau blog!

  2. Bonsoir Farfalle. C’est tentant et ça m’est arrivé aussi, après ma dernière rupture. Mais ça a prolongé le temps de deuil et j’aurais mieux fait de m’abstenir. Bonne soirée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :