Entreprises cyniques et gâchis humain

Extraits choisis sur le gâchis humain que génèrent les (certaines) entreprises :

L’entreprise est un monstre froid, autonome, dont la vie est totalement déconnectée de toute réalité économique. Il ne faut rien en attendre. Le diktat vient d’en haut : “Il faut supprimer tant de personnes, dans tel pays”, sans que cela ne soit justifié.

patron

Tout a basculé dans les années 1980. Jack Welch, le président du groupe américain General Electric, réputé pour avoir licencié plus de 100.000 personnes, a mis au point la “vitality curve”, la courbe de vitalité.

Le principe ? Améliorer la “race” des salariés en éliminant ceux que l’on considère comme les plus faibles, les plus mauvais, toujours selon des critères subjectifs bien sûr. Gâchis humain et cynisme en puissance ! Ainsi, on donne plus d’opportunités à ceux qui restent. Et on peut engager des personnes de l’extérieur, qui correspondent davantage aux critères décrétés par l’entreprise.

De cette théorie découle la sous-notation forcée : on considère qu’il y a toujours un pourcentage de mauvais salariés, mal notés, à virer. Et on fait la liste. Rien d’autre que de l’eugénisme en fait. L’idée s’est aussi répandue qu’en mettant les gens sous pression, en les faisant vivre dans la peur, l’entreprise devenait plus productive.


Gertrude Prout

Une trentenaire très contrariée qui n’aime pas le travail et surtout les tabous liés au monde du travail ! Pas fana non plus du libéralisme ni du conformisme, ! Pestouilleries et mauvaise humeur ! Toi aussi t’es contrarié.e ? On parle volontiers de la crise de la quarantaine ou du démon de midi, mais les trentenaires sans enfants, qui en parle ? Qui parle de ceux qui après avoir obtenu leur(s) diplôme(s) et leur job n'ont rien fait comme tout le monde ? Ils sont partis au bout du monde, ou ont continué à faire la fête, se sont donnés à fond pour leurs activités...mais femme/homme/enfants/vaches/veaux/cochons...que nenni. Pourquoi donc ? Et si ils avaient raison ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :