La fête permanente

Je ne sais pas si la fête permanente est un leurre ou au contraire une très bonne thérapie. Ça n’enlève rien à mes désespérantes pensées et à mon pessimisme à toute épreuve, mais ça me divertit, ça me défoule… L’ambiance est généralement extraordinaire pour tous ceux qui viennent s’amuser, comme La suite…

No sex in the city

Copie de l’article dont la source est perdue : Dégoût de l’exhibitionnisme et de la pornographie, absence de désir…Comme le souligne Jean-Philippe de Tonnac, dans La Révolution asexuelle, l’abstinence est un phénomène en hausse chez les trentenaires. Ils ont entre 25 et 35 ans et n’ont aucune vie sexuelle. Répertoriée La suite…