Australie : voyage et souvenirs

Souvenirs de voyage, souvenirs d’Australie. Je ne voulais pas pondre un énième article de blog, comme on en trouve des centaines sur l’Australie, mais, après tout, qui sait, peut-être que vous y dénicherez des informations qui vous intéressent, pour votre voyage 😉

Brisbane

Mon premier super souvenir d’Australie, c’est Brisbane. Une ville très sympathique où on peut tout faire à pied et profiter de la gratuité de nombreux évènements. Elle a les avantages d’une grande ville avec suffisamment d’air et d’espaces verts pour qu’on oublie…qu’on est dans une grande ville.

Mais que faire à Brisbane ?

Les Blue Mountains, à 2h de Sydney

De superbes randonnées à faire, des rencontres très enrichissantes avec des voyageurs ou des locaux, dans les auberges de jeunesse. Auberges de jeunesse confortables justement, que ce soit Katoomba YHA pour ceux qui aiment les auberges standards comme moi (lits superposés à barreaux où on peu suspendre sa serviette de bain, avec chacun sa loupiote fixée au mur, salon, salle à manger équipée), ou Number 14 (plus familiale, mais avec tous les équipements requis aussi, où les propriétaires de l’auberge sauront vous conseiller sur les itinéraires de randonnée). Un vrai bonheur les Blue Mountains.

Australie

Petits coins de paradis

Australie

Ça descend beaucoup beaucoup et la remontée est rude quand on est pas habitué.e…

Je recommande entre autre la randonnée du Grand Canyon ou celle de Wentworth Falls.
OZ - Blue Mountains - Wentworth Falls

Découverte : le travail en HelpX

J’ai fait du HelpX avec une copine dans un camping du New South Wales. Qu’est-ce que le HelpX ? Un équivalent du WOOFING. Vous travaillez en moyenne 4 à 5 heures par jour et en échange vous êtes logé.e.s et nourri.e.s.

C’était une bonne expérience : dortoirs et caravanes classiques pour héberger les HelpXeurs, abondance de nourriture achetée par les gérants du camping, et préparation des repas nous-mêmes. On mangeait très très bien !

L’ambiance peut varier selon le nombre de HelpXeurs présents. Quand on est nombreux, c’est très agréable. En plus petit comité, dans un coin paumé, hélas, ça peut être parfois ennuyeux. Tout dépend du groupe.

Petit avantage annexe : on nous prêtait planches de surf et combinaisons pour aller (apprendre à) surfer, en face du camping. Les plus téméraires allaient s’entraîner à 6h30 du matin, heure à laquelle les vagues étaient apparemment plus faciles à prendre. La plage était immense et se prêtait aussi à de longues balades.

Australie On se ravitaillait, de temps à autre, en bières dans la ville d’à côté, pour ensuite faire quelques apéros improvisés sous la lune, face à la mer.
OZ - Crescent Head - Waves Campground

 Plaisirs d’Australie

    • De longues promenades dans les villes et dans leurs jardins botaniques.
    • Des toilettes publiques PROPRES partout.
    • Dans la rue, personne ne ne vous importune ou ne vous reluque, de façon malsaine, comme en Europe. On se sent en sécurité.
    • Des australiens gourmets : Starbucks s’est cassé la figure, en Australie. Ils en ont ouvert 84 et ont dû en fermer 60…parce que la culture du bon café est trop ancré en Australie. Je n’ai rien de personnel contre Starbucks mais ça fait toujours plaisir de savoir que des chaînes impersonnelles qui vendent du sucre et du gras sont obligées de fermer, par manque de clientèle.
    • Rencontrer des australiens très intéressants, avec lesquels on avait des conversations passionnantes. On m’avait dit : “Tu verras, ils sont super cools les australiens mais inutile d’espérer avoir des discussions poussées (politique, psychologie, etc.) avec eux .” FAUX. J’ai rencontré des gens cultivés avec qui on a pu refaire le monde pendant des heures, en randonnée.
    • Voir de près des animaux différents.

Animaux d’Australie

Il y a, bien sûr, l’incontournable kangourou, le cacaotès à huppe jaune, l’équivalent de notre pigeon, mais aussi…le python diamant, ou le black snake (qu’il vaut mieux croiser de loin). Pour l’anecdote : j’ai fait du HelpX dans un camping où une python diamant, nommée Monty, avait ses habitudes. Elle aimait par exemple dormir sous le toit des sanitaires, à l’abri des humains. Cela pouvait durer des jours avant qu’elle ne se décide à se balader dans le camping. Elle était inoffensive et les campeurs étaient prévenus de sa présence sur les lieux. On s’est en effet très vite habituées avec une copine à faire le ménage dans les sanitaires le matin, tandis que Monty roupillait sous le toit.

Australie

Rare promenade de Monty, une python diamant pas comme les autres…

Autre rencontre dépaysante, en dehors des koalas hélas amochés par des voitures et soignés dans des hôpitaux pour koalas, des dauphins ou baleines aperçus au loin, le pélican.

Déceptions

  • Les petites villes laides, quand on est un.e européen.ne naïf/ve et qu’on chercher un centre-ville digne de ce nom. Certaines villes australiennes peuvent vite ressembler (en tout cas, là où je me suis rendue) aux zones commerciales moches de chez nous.
  • Le comportement de certains français (déjà que notre réputation n’est pas terrible). Ces français, qui, même à l’autre bout du monde, critiquent tout ce qui les entoure, se plaignent continuellement voire se montrent malhonnêtes. Je me souviens d’un jeune couple de parisiens fraîchement embauché en HelpX, qui non content de râler toute la soirée, s’est littéralement enfui au milieu de la nuit, sans prévenir personne. Je me souviens aussi d’une français connue, dans les mêmes conditions, qui était persuadée qu’on travaillait moins qu’elle, en HelpX. Une de ces personnes intimement convaincues qu’elles donnent plus que tout le monde, et qu’elles ont un droit de regard sur ce que les autres font. C’est particulièrement comique lorsqu’on travaille sans contrat de travail, 5h par jour, et qu’on a tous le même statut.

2 réflexions sur “Australie : voyage et souvenirs”

  1. Hey coucou 🙂 Franchement ça a dû être une super expérience ! Bon pour les français à l’autre bout du monde, ce sont des français quoi :/ C’est pour ça que je fuis les endroits touristiques à l’étranger, comme ça on en croise aucun ^^’ Bises

    • Oui c’était très sympa (surtout les Blue Mountains). Mon voyage comportait l’Australie et la Nouvelle-Zélande. L’Australie m’attirait beaucoup moins (je ne sais pas pourquoi) alors qu’il y a une grande diversité de paysages, et leurs villes sont très agréables. Quant aux français, …ils sont partout en Australie (c’est fou :D) et pourtant, il paraît qu’il y a plus d’allemands que de français, là-bas 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.