Accueillir les réfugiés, accueillir les migrants

Discours hypocrites sur les migrants

J’aimerais qu’on arrête avec le discours “Ah ouais, tu accueilles des migrants et après, tu fais quoi, tu leur offres quoi ?”.

Au delà du devoir d’aider son prochain dont devraient se rappeler de nombreuses personnes ayant eu une éducation religieuse, ce que moi je n’ai pas eu, il se trouve qu’on a de la place, on a plein de villes, de villages où les caser les réfugiés, migrants, etc.

On a besoin d’eux

On ne va pas pouvoir continuer éternellement à détruire notre environnement, notre survie va peut être passer par le retour à de plus petites fermes (qui tiennent mieux le coup que les grosses hin hin hin), à un retour au rural. Dans les zones rurales, ils ont donc leur place, à nos côtés.

migrants

Exposition à la Centrale Montemartini, Rome, Italie

Ils s’entassent déjà dans notre capitale et exercent les métiers pénibles et pourris dont nous ne voulons pas. On a donc besoin d’eux. Et si on pouvait rendre leurs conditions de passage décentes au passage. Parfois un rayon de soleil apparaît : les agent de nettoyage des gares du nord parisien ont fini par obtenir gain de cause, après 45 jours de grève !

Les autorités chialent parce qu’on ne pond plus assez de mioches. La solution vient en partie de l’accueil de migrants et de leurs enfants qui ont besoin de retrouver un endroit décent pour vivre.

Donnant-donnant

Si vous n’y croyez pas, regardez donc Un paese di Calabria. Comment des villages italiens refleurissent en accueillant des réfugiés. Tout n’est pas rose, non, mais au moins, eux font leur devoir et ça leur profite.

De nombreux métiers, en particulier dans les services, ne fonctionnent en France que grâce à l’immigration. Plus de la moitié des médecins hospitaliers dans les banlieues sont étrangers ou d’origine étrangère. Pas moins de 42 % des travailleurs des entreprises de nettoyage sont des immigrés. Plus de 60 % des ateliers de mécanique automobile de Paris et de la région parisienne appartiennent à des mécaniciens et petits entrepreneurs d’origine étrangère.

[…] Aux quelque 12,4 milliards d’euros qu’ils rapportent, il faut ajouter d’autres revenus pas toujours monétaires, mais d’une grande importance sociale et économique : les immigrés occupent l’immense majorité des emplois dont les Français ne veulent pas, et 90 % des autoroutes ont été et sont construites et entretenues avec de la main-d’œuvre étrangère. Sans immigrés, les prix à la consommation (produits agricoles et autres) seraient bien plus élevés, la main-d’œuvre étrangère étant bien moins payée.

2 réflexions sur “Accueillir les réfugiés, accueillir les migrants”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.